Pro Bono Lab | Le pro bono (pour tous) en pratique - nouveau guide pratique !

Depuis 2011, Pro Bono Lab fédère les parties prenantes de notre société autour de la pratique du pro bono (bénévolat/mécénat de compétences). Le Lab, engagé pour faire de toute compétence un bien public, s’entoure des acteurs qui partagent cette vision en France et à travers le monde via le Global Pro Bono Network pour faire en sorte que chaque grande cause sociétale ait accès aux compétences nécessaires à son développement.

Pourquoi et comment s’engager en pro bono ? C’est là tout l’objet de cette publication.

Je veux commander mon guide pratique

▷ Source : Pro Bono Lab (avril 2019)
▷ Auteur : Pro Bono Lab


EDITO | Découvrez le pro bono (pour tous) en pratique

Depuis 2011, Pro Bono Lab fédère les parties prenantes de notre société autour de la pratique du pro bono (bénévolat/mécénat de compétences). Le Lab, engagé pour faire de toute compétence un bien
public, s’entoure des acteurs qui partagent cette vision en France et à travers le monde via le Global Pro Bono Network pour faire en sorte que chaque grande cause sociétale ait accès aux compétences nécessaires à son développement.

Pourquoi et comment s’engager en pro bono ? C’est là tout l’objet de cette publication.

Accompagner, conseiller, former, outiller, mettre en lumière et, au-delà, proposer des ressources à l’ensemble des acteurs impliqués, qu’ils soient volontaires, associations, entreprises ou institutions : voilà la mission des équipes de Pro Bono Lab. Le Pro bono (pour tous) en pratique est une de ces ressources. Ce guide permettra à chacun, en toute autonomie, de s’emparer des fondamentaux conceptuels, stratégiques et opérationnels du pro bono.

Comment ? Il définit et recense l’ensemble des étapes de mise en oeuvre de l’engagement par le partage de compétences (bénévolat/mécénat de compétences) pour toutes ses parties prenantes : associations,
volontaires, entreprises et institutions. Et ce dans 3 objectifs, que poursuit par ailleurs Pro Bono Lab avec ses Grands Programmes et missions de Conseil et Formation :

• Accompagner les structures à finalité sociale de toute taille à définir et hiérarchiser au mieux leurs besoins, ainsi qu’à évaluer l’apport du pro bono sur le développement de la structure ;
• Guider les volontaires dans leur engagement pro bono, le développement de leurs compétences et la prise de conscience de leur contribution au projet social de la structure bénéficiaire ;
• Outiller les entreprises et institutions dans la mise en oeuvre de programmes d’envergure d’engagement par le partage de compétences.

Aujourd’hui, l’engagement par le partage de compétences apparaît de plus en plus comme une solution et même une évidence pour participer à la résolution des grands défis de notre époque. De nombreuses structures à finalité sociale oeuvrent pour résoudre ces grands défis. Mais elles sont confrontées à d’immenses problématiques. Parce que nous croyons à l’effet démultiplicateur, nous estimons que le pro bono, couplé à d’autres formes de soutien (don financier par exemple), les aidera dans leur développement, pour maximiser leur impact.

D’autant plus que la compétence est partout : tous, quelque soit notre profil, avons en nous une richesse qui peut servir à faire avancer les transformations sociétales indispensables aujourd’hui. L’engagement par le partage de compétences est une solution pour chaque individu qui souhaite s’engager et laisser une empreinte positive sur la société.

Un engagement personnel, mais réalisable également sur son temps de travail : les entreprises et institutions sont toujours plus nombreuses à investiguer le champ de l’engagement citoyen des collaborateurs, via le pro bono, pour renforcer leur impact social. Les opportunités relatives à l’engagement par le partage de compétences sont de plus en plus nombreuses pour les structures à finalité sociale comme pour les volontaires et les organisations. C’est évidemment quelque chose que nous ne pouvons que saluer. Pour autant, avant de s’engager dans une telle démarche, des prérequis sont nécessaires, notamment pour s’assurer que les volontés d’engagement correspondent aux besoins les plus urgents ressentis dans la société, portés et incarnés par des organisations à finalité sociale.

Pourquoi s’engager en pro bono ? Comment construire son engagement ? Quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques à souligner ? Tant de questions auxquelles nous avons essayé de répondre avec Le pro bono (pour tous) en pratique.

Je veux commander mon guide pratique

▷ Source : Guide pratique : le pro bono (pour tous) en pratique (25 avril 2019)
▷ Auteur : Dieynaba Sall, Directrice des Opérations et de l’Accompagnement de Pro Bono Lab, et Sarah Belkattal, Responsable Conseil et Formation de Pro Bono Lab.


Le pro bono vu par Benoît Fouques Duparc, professionnel en reconversion

Dans le cadre du Panorama du pro bono*, Benoît Fouques Duparc, professionnel en reconversion à Lyon, nous livre sa vision et son expérience du pro bono.

Comment avez-vous expérimenté l’engagement pro bono ?

J’ai travaillé pendant vingt ans dans le marketing avant de diriger aux Philippines un centre de formation pour des jeunes en volontariat. Désormais, je suis en processus de création d’une structure qui a pour objectif la mise en relation du public avec des personnes âgées. J’aime donner du temps dès que je le peux pour des actions pro bono. Par le passé, j’ai participé à un atelier de prospective dans le cadre du lancement de la réforme sur les retraites. J’ai aussi découvert l’existence de plateformes comme Passerelles et Compétences. Enfin, j’ai eu le plaisir de participer et de contribuer par ma réflexion à un Marathon Probono organisé par Pro Bono Lab en octobre 2018. C’est aussi la première fois que j’ai pu discuter de ma piste de création de structure. 

J’ai partagé des compétences stratégiques d’identification des acteurs, de la créativité, des compétences d’animation, et j’ai pu bénéficier de l’émulation intellectuelle collective et du partage de réseaux. Au-delà de l’objet social de l’association qui m’a touché, j’ai constaté la puissance de l’intelligence collective. C’était très important pour moi de participer, de contribuer à la réflexion pour booster l’association. Le plus important pour moi, c’est d’être au service du bien commun.

J’ai pu coordonner pendant ma carrière d’autres formats d’engagement comme le parrainage. L’expérience avec Pro Bono Lab m’a permis de découvrir le mécénat de compétences, dont j’envisage de faire profiter ma structure quand elle sera lancée.

Quelle est votre vision du pro bono (bénévolat/mécénat de compétences) ?

Le pro bono pour moi, ce sont des citoyens qui aident des associations à fort potentiel à passer à la vitesse supérieure, en mettant à profit ponctuellement leurs compétences dans tous les domaines. En pratique, une association, porteuse d’un projet qui peut changer le monde, va se retrouver avec des citoyens et ces derniers vont proposer des pistes d’amélioration pour faire face à une problématique. C’est aussi un moyen de permettre à de belles initiatives de toucher davantage de monde. Selon moi, les associations ont surtout besoin de prendre du recul, de développer une approche stratégique. Le pro bono peut contribuer à cela.

Pour améliorer et susciter l’intérêt du plus grand nombre, il faudrait développer la diffusion de témoignages de bénéficiaires, de personnes volontaires, qui ont tous de l’énergie bienveillante. Les témoignages font bouger et réagir, surtout ceux qui montrent l’avant et l’après.

En savoir plus

▷ Source : Panorama du pro bono, avril 2019.
▷ Auteurs : Tatiana Heinz, responsable de la recherche et des partenariats internationaux de Pro Bono Lab.

Le pro bono pour moi, ce sont des citoyens qui aident des associations à fort potentiel à passer à la vitesse supérieure [...]. En pratique, une association, porteuse d’un projet qui peut changer le monde, va se retrouver avec des citoyens et ces derniers vont proposer des pistes d’amélioration pour faire face à une problématique. C’est aussi un moyen de permettre à de belles initiatives de toucher davantage de monde. [...] Le pro bono peut contribuer à cela.

Benoît Fouques Duparc, professionnel en reconversion


MicroDON | Solidarité : 6 bonnes pratiques pour impliquer vos collaborateurs

Le 9 mars dernier, à l’occasion de la 12ème édition du salon Produrable, le salon des acteurs et des solutions de l’économie durable au Palais des Congrès, microDON en partenariat avec l’agence Assemble organisait la conférence : « Les ETI au service de l’intérêt général : témoignages et bonnes pratiques pour impliquer vos collaborateurs. » Retour sur cette conférence avec Lucie Gaudens, Responsable Communication chez microDON.

Lire l'article en intégralité

▷ Source : MicroDON, via E-RSE.net (22 mars 2019)
▷ Auteur : Lucie Gaudens, responsable communication MicroDON


CARENEWS | CHIFFRE : 30 % des Français ont déjà fait du pro bono

Pro Bono Lab a publié son Panorama du pro bono, le 4 avril 2019. Cette étude annuelle dresse un état des lieux sur le mécénat de compétences en France et sur les pratiques en la matière.

Lire l'article en intégralitéTélécharger l'étude

▷ Source : Carenews (05 avril 2019)
▷ Auteur : Carenews Pro


Carenews | Pro bono : "Mêler performance professionnelle et engagement citoyen"

L’engagement des collaborateurs, par le mécénat de compétences, le bénévolat ou encore le parrainage participe à la richesse de l’entreprise autant qu’à l’intérêt général. Le groupe ADP et sa fondation en ont fait un sujet essentiel. Alors que Pro Bono Lab publie aujourd’hui les résultats du Panorama du pro pono, dont la Fondation Groupe ADP est partenaire, Laure Kermen-Lecuir, déléguée générale de la Fondation Groupe ADP et directrice de l’engagement citoyen du groupe ADP, explique ce qu’apporte le dispositif.

Lire l'article en intégralité

▷ Source : Carenews (22 mars 2019)
▷ Auteur : Laure Kermen-Lecuir
Déléguée Générale de la Fondation Groupe ADP & Directrice de l’Engagement Citoyen du Groupe


La Nouvelle République | Le bénévolat dating, "c'est une super idée !"

France bénévolat 79 a organisé, au mois de mars dernier, un premier bénévolat dating. D’un côté, des associations en manque de bras. De l’autre, plein de bonne volonté.

Lire l'article en intégralité

▷ Source : LaNouvelleRépublique.fr (22 mars 2019)
▷ Auteur : La Nouvelle République


CARENEWS | Pro bono : « mêler performance professionnelle et engagement citoyen »

L’engagement des collaborateurs, par le mécénat de compétences, le bénévolat ou encore le parrainage participe à la richesse de l’entreprise autant qu’à l’intérêt général. Le groupe ADP et sa fondation en ont fait un sujet essentiel. Alors que Pro Bono Lab publie aujourd’hui les résultats du Panorama du pro pono, dont la Fondation Groupe ADP est partenaire, Laure Kermen-Lecuir, déléguée générale de la Fondation Groupe ADP et directrice de l’engagement citoyen du groupe ADP, explique ce qu’apporte le dispositif. « Pour nous, l’enjeu est de mêler performance professionnelle et engagement citoyen, les deux s’alimentant l’un l’autre, ce qui, mécaniquement, renforce la performance globale du groupe mais également celle de nos territoires d’ancrage ! ». Elle détaille dans le Panorama du pro bono 2019 le programme de mobilisation mis en place pour les collaborateurs et son développement à venir.

Lire l'article en intégralitéTélécharger l'étude

▷ Source : Carenews (04 avril 2019)
▷ Auteur : Fondation Groupe ADP


CARENEWS | « Le pro bono s'inscrit dans une stratégie citoyenne globale »

61 % des actifs français font déjà du pro bono (mécénat ou bénévolat de compétences) ou sont intéressés pour en faire, que ce soit sur leur temps de travail ou en dehors. Ce chiffre est tiré du Panorama du pro bono 2019, présenté ce 4 avril par Pro Bono Lab. Patricia Benchenna, administratrice de Pro Bono Lab et directrice corporate philanthropie de Schneider Electric, partenaire du panorama, souligne l’importance de cet engagement, pour les collaborateurs, les entreprises et l’intérêt général.

Lire l'article en intégralitéTélécharger l'étude

▷ Source : Carenews (04 avril 2019)
▷ Auteur : Fondation Schneider Electric


Pro Bono Lab | Deuxième édition du Panorama du pro bono

La seconde édition du Panorama du pro bono, réalisée avec le soutien de la Fondation Deloitte, la Fondation Société Générale, la Fondation Schneider Electric, la Fondation Groupe ADP, et en partenariat avec Le RAMEAU, Admical et l'Ifop, investigue les pratiques des acteurs qui, dans notre société, ont un besoin en pro bono ou partagent leurs compétences ; et analyse la perception de l’engagement par le partage de compétences (bénévolat/mécénat de compétences). Tout cela pour analyser le potentiel du pro bono dans les années à venir !

Consulter la deuxième édition du Panorama du pro bono

▷ Source : Pro Bono Lab (avril 2019)
▷ Auteur : Pro Bono Lab