Première Pro bono factory à Marseille

« Pour le bien public« , c’est la traduction de Pro bono, le nom de l’association créée en 2011 par trois étudiants de Sciences-po et HEC séduits par le mécénat de compétences après l’avoir vu à grande échelle lors d’un voyage aux États-Unis. Après une première antenne née à Lyon en 2015, celle de Marseille a vu le jour en 2017 et a déjà organisé des marathons lors desquels des salariés d’entreprises partenaires sont mis en relation avec des associations. Le 15 octobre, pour la première fois, Pro bono lab Méditerranée organisera sa Pro bono factory sur le territoire d’Aix-Marseille avec pour thème « lever les freins à l’emploi« . En amont, 10 associations ont été sélectionnées parmi la vingtaine ayant répondu à l’appel lancé en début d’année. Une soixantaine de collaborateurs des entreprises partenaires répartis en équipes mixtes, répondront à leur besoin, le temps d’une journée, avec des objectifs précis à atteindre. « Les collaborateurs utilisent des compétences dont ils n’ont pas forcément besoin dans leur métier, c’est valorisant« , analyse Malika Idri, responsable régionale Engagement social d’AG2R La Mondiale. EDF engage aussi plusieurs conseillers clientèle sur l’opération. « Il y a un réalignement des actions philanthropiques de l’entreprise avec sa stratégie globale. Auparavant elles avaient une Fondation parfois, là il y a une implication des collaborateurs« , souligne Laurent Fialon, directeur Pro bono lab Méditerranée, qui fait le lien avec la « raison d’être » de l’entreprise désormais inscrite dans la loi Pacte.

Lire l’article en intégralité ici

▷ Source : La Provence octobre 2019
▷ Auteure : Marie-Cécile Berenger