En 2019, pour la deuxième année consécutive, le Groupe CMA CGM propose à ses salariés de partager leurs compétences avec des associations. À Marseille, Isabelle Billet et Bénédicte Laffaille, chargées de mission au sein de la Fondation, nous expliquent pourquoi avoir misé sur le mécénat de compétences.

Une Fondation, diverses actions

C’est en 2005 que le Groupe CMA CGM, un des leaders mondiaux du transport maritime conteneurisé et de la logistique dont le siège est basé à Marseille, créé sa Fondation. Celle-ci intervient en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et au Liban pour soutenir les communautés locales et offrir un futur meilleur aux enfants les plus vulnérables. “Plus de 200 associations ont bénéficié d’une aide financière de la Fondation depuis. Nous décernons également chaque année un prix « Coup de coeur » à deux associations, l’une Française et l’autre Libanaise, pour leur action sociale et humanitaire particulièrement innovante et impactante auprès des enfants” nous explique Isabelle Billet, chargée de mission au sein de la Fondation.

En parallèle, avec l’opération “Conteneurs d’espoir”, la Fondation mobilise depuis 2012 l’expertise maritime du Groupe CMA CGM pour acheminer gratuitement, sur ses lignes maritimes, du matériel à destination des programmes d’ONG telles qu’Action Contre la Faim, Médecins Sans Frontières et la Croix-Rouge Française.

Mobiliser des collaborateurs volontaires

Après plus de dix ans d’existence, la Fondation a souhaité impliquer davantage les salariés dans ses actions. “L’arrivée d’une nouvelle génération de dirigeants au sein du Groupe a favorisé cette dynamique : Rodolphe Saadé, qui a pris la direction générale du groupe en février 2017, est très sensible à ces sujets. Tout comme Tanya Saadé Zeenny, Directeur Général Délégué et Présidente de la Fondation depuis juin 2019, qui dirige également la Communication et la RSE du Groupe. Sous leur impulsion, on observe progressivement une plus grande articulation entre responsabilité sociale, environnementale et philanthropie.” Le développement de la pratique du mécénat de compétences, de plus en plus attractive, et l’importance grandissante de la responsabilité sociale et de l’engagement des entreprises pèse aussi dans la balance. “Les collaborateurs sont en attente de ce type d’initiative !“ ajoute Bénédicte Laffaille, qui travaille aux côtés d’Isabelle Billet au sein de la Fondation.“C’est un atout en matière d’attraction de talents que de réussir à engager les jeunes générations – assez bien représentées au siège à Marseille.“

L’initiative est d’ailleurs soutenue par la Direction des Ressources Humaines, qui y reconnaît l’opportunité de soigner le bien-être des collaborateurs.

Une première expérience du mécénat de compétences

La Fondation CMA CGM a lancé sa première expérimentation en avril 2018 à Marseille. 10 salariés volontaires ont été mobilisés sur deux demi-journées entre septembre et décembre 2018. “Les 4 associations bénéficiaires avaient été sélectionnées parmi les lauréats de la Fondation, ce qui a facilité la qualification de leurs besoins.” L’animation du dispositif se fait via un site intranet, créé spécialement pour l’occasion. Il permet aux collaborateurs de découvrir les associations bénéficiaires et de postuler en ligne. “Nous avons également profité des journées RSE organisées en juin – un gros temps fort pour le Groupe. Les associations ont été conviées, ce qui a permis de créer un premier lien avec les collaborateurs présents.”

Résultat : plus de 60 salariés envoient leur candidature ! Une sélection s’impose alors : c’est la Fondation et la Direction des Ressources Humaines qui s’en chargent, sur la base de la motivation ainsi que de critères tels que l’ancienneté.

 

Un dispositif qui séduit, et donc reconduit

Après cette première expérimentation, les retours ont été très positifs : “les collaborateurs engagés étaient vraiment très heureux de leur expérience. Ils ont pu mettre en pratique, valoriser et transmettre leurs compétences en développement commercial, marketing, ou encore en communication digitale.” L’un des salariés est même devenu bénévole au sein d’une association bénéficiaire.

C’est donc avec enthousiasme que la Fondation a reconduit et élargi le dispositif en 2019 : à Marseille, plus de collaborateurs seront mobilisés sur un temps plus long, et le dispositif est lancé au Havre. “Nous avons ainsi 35 collaborateurs engagés cette année (25 à Marseille et 10 au Havre) avec pour chacun la possibilité d’effectuer 3 journées de mécénat de compétences. Au niveau des associations, 9 sont bénéficiaires (6 à Marseille, 3 au Havre) et, nouveauté : toutes ne sont pas déjà soutenues par la Fondation.”

70 candidatures ont déjà été comptabilisées, et 50% des collaborateurs mobilisés à Marseille en 2018 ont candidaté à nouveau. “C’est la preuve que le dispositif séduit !” notent Isabelle Billet et Bénédicte Lafaille. Le nombre important de candidatures (plus de 30) reçues sur leur site au Havre confirme d’ailleurs l’intérêt des collaborateurs pour le dispositif. “D’autant plus, explique Isabelle Billet, que la Fondation n’avait pas d’action sur ce territoire jusqu’à présent. C’est grâce à la mobilisation de la DRH sur place que nous avons pu relayer la communication et promouvoir le dispositif.”

L’ambition : […] faire évoluer les pratiques responsables au sein de l’entreprise tout en impliquant davantage les collbaorateurs.

La Fondation souhaite que le dispositif s’ancre au sein des pratiques de CMA CGM afin de permettre à de nouveaux salariés de s’engager. “L’ambition n’est pas forcément de développer le dispositif à très grande échelle, mais celui-ci doit contribuer à faire évoluer les pratiques responsables au sein de l’entreprise tout en impliquant davantage les collaborateurs.”

Et la Fondation est toujours en réflexion : “Nous n’excluons pas de tester des formats d’engagement collectifs, et d’orienter notre action plus spécifiquement sur certaines causes. Le secteur de l’environnement est très plébiscité en interne, par exemple. Comme c’est également un axe fort du Groupe – la Mer est dans notre ADN -, il est probable que l’engagement pour cette thématique soit favorisé.” À suivre, donc !

 

Bénédicte Laffaille, Isabelle Billet

▷ Auteur : Laurent Fialon, Directeur Méditerrannée
▷ Source : pro-bono.co, juin 2019
▷ Crédits photos : CMA CGM