Alliant utilité et performance, le pro bono est un engagement fédérateur qui apporte des réponses concrètes à diverses problématiques actuelles : redéfinition du rôle de l’entreprise, volatilité des talents, mutations du travail, métamorphoses des parcours, transformation des métiers ou recherche de sens dans la vie active.

De par le développement de nouvelles compétences et les perspectives d’actions qu’il ouvre, le pro bono est un outil qui contribue indéniablement à nous préparer à ces transformations. C’est pourquoi en juin 2018 Pro Bono Lab lance un Club de prospective rassemblant les acteurs pionniers – entreprises, fondations, acteurs publics… – autour d’une réflexion collective sur le partage de compétences de demain. Après un lancement en juin 2018 à Clichy en présence de Christophe Itier s’en sont suivies des expériences inédites sous différents formats d’intelligence collective autour des perspectives du pro bono.

Échelon le plus pertinent pour apporter des réponses à des besoins sociétaux mal ou non satisfaits, les territoires sont les premiers terrains de jeux de l’innovation sociale. Les pratiques du pro bono y existent, bien qu’elles restent encore peu formalisées, encadrées, accompagnées ou valorisées. Dans chacun de ses territoires d’ancrage, Pro Bono Lab inscrit son action en complémentarité de celles d’autres acteurs de l’écosystème afin de maximiser son impact avec, entre autres, la Fondation du Nord et AG2R LA MONDIALE en Hauts-de-France, le Laboratoire d’Intelligence Collective et Artificielle (LICA) à Marseille ou la Fondation Somfy en Auvergne-Rhône-Alpes.

Parce que cette année est celle des territoires au Lab, nos Grands Programmes, comme la Probono Factory, seront déclinés dans nos antennes lyonnaise, marseillaise et lilloise autour de grands défis sociétaux régionaux et incluront des temps forts de prospective. Le Club de prospective s’est lui déjà adapté aux réalités territoriales lors de son lancement à Lyon, Marseille et Lille, pour évoquer des sujets de prospective reflétant les besoins de chacun des écosystèmes sur le partage de compétences. En présence de membres tels que AG2R LA MONDIALE, le Crédit Agricole et les fondations EDF, EY, Nexity et Schneider Electric, le format convivial et hors cadre des déjeuners s’est avéré particulièrement propice à ces entrées en matière !

Probono Lunch à Lyon – 11 avril 2019

Les bonnes pratiques du mécénat de compétences ont intéressé les participants du Club lors de son lancement en Auvergne-Rhône-Alpes. Certains résultats de la nouvelle édition du Panorama du pro bono ont suscité des réactions comme le fait que seulement 20% des entreprises mécènes pratiquent le mécénat de compétences, confirmant le potentiel de développement du pro bono au sein des entreprises françaises, là où 61% des Français déclarent s’être déjà engagés ou être intéressés par cette pratique. Autour de la Fondation Somfy, l’intérêt de proposer un programme d’actions de mobilisation à la carte a été rappelé car il permet de répondre aux différentes aspirations des collaborateurs et de positionner les structures bénéficiaires au cœur de la démarche. Les organisations les plus avancées dans leur stratégie d’engagement ont partagé leurs réflexions et leurs besoins concernant l’identification des compétences disponibles en interne avec pour objectif de pouvoir toujours mieux accompagner les structures à finalité sociale.

Probono Lunch à Marseille – 23 avril 2019

S’inscrivant dans la réflexion prospective actuelle de la #TechforGood et avec l’expertise du LICA, le Club s’est penché sur la potentialité d’usage et d’impact des nouvelles technologies telles que la blockchain ou les open badges dans la valorisation et la reconnaissance des compétences développées lors de Missions Probono. L’occasion de rappeler que la notion même de compétence revêt une importance clé dans l’engagement par le partage de compétences, notion chère à Pro Bono Lab dans son ambition de faire de « toute compétence un bien public ». Elle constitue d’ailleurs l’une des propositions de notre Manifeste. Si 78 % des volontaires que nous accompagnons déclarent développer de nouvelles compétences lors de leur participation à nos Missions Probono, ces compétences restent aujourd’hui peu ou mal valorisées, notamment lorsqu’il s’agit de compétences dites comportementales (« soft skills ») pourtant cruciales dans le contexte actuel.

Probono Lunch à Lille – 26 avril 2019

Pour son lancement en Hauts-de-France, le Club est revenu sur les fondamentaux du pro bono autour de notre publication « Le pro bono (pour tous) en pratique » et du témoignage de la Fondation EY. L’occasion d’échanger autour des multiples interrogations que peuvent avoir les entreprises et les fondations qui choisissent de s’engager par le partage de compétences : la nécessité et les manières d’envisager la structuration d’un tel dispositif, le rôle de l’entreprise à l’égard de l’engagement citoyen de ses collaborateurs, les mécanismes qui permettent de faire correspondre les compétences à partager des collaborateurs avec les besoins et compétences des structures à finalité sociale, la valorisation de l’engagement des collaborateurs et son intégration aux objectifs RH, la création d’une réelle dynamique de l’engagement englobant l’ensemble des collaborateurs au-delà des cadres.

Ce tour d’horizon illustre la manière dont Pro Bono Lab en général et le Club de prospective en particulier mettent au point des outils complémentaires qui concourent à un même objectif, celui de la démocratisation du pro bono. Les différentes études produites, l’édition 2019 du Panorama du pro bono, notre guide pratique et notre Manifeste, ont ainsi permis d’initier une conversation entre pionniers qui ne fait que commencer !

Plusieurs événements et sujets de réflexion sont déjà prévus d’ici la fin de l’année : les structures à finalité sociale issues de la communauté du Lab « en mode #probono » pour accompagner les membres du Club (Paris le 25 juin), les perspectives de la Silver Economy pour le partage de compétences (Nice le 27 juin) et le mécénat de compétences senior : opportunité ou risque ? (Lille le 25 septembre, Lyon le 12 septembre). 

Grâce à la variété de ses formats, le Club pourra facilement se décliner dans les territoires d’une même région et soutenir le développement infrarégional du Lab : Marseille, Aix, Nice; Lyon, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand; Lille, Boulogne-sur-Mer, Dunkerque ou Saint-Quentin. Il permet déjà à certains de nos membres de mobiliser leurs antennes régionales !

L’équipe du Lab remercie chaleureusement ses partenaires, les membres du Club, les intervenants et participants pour une première année si fructueuse. Afin de poursuivre sur cette lancée, nous vous invitons à rejoindre le Club de Prospective !

Télécharger la plaquette du Club de Prospective de Pro Bono LabPlus d'informations

▷ Source : pro-bono.co (mai 2018)
▷ Auteur : Dounia El Aflahi, chargée de Prospective chez Pro Bono Lab