Le jeudi 3 Octobre 2019, avait lieu la clôture du premier Probono Booster mis en place dans les Hauts-de-France : ETHAP dans les starting blocks

Chez Pro Bono Lab, nous pensons qu’il existe un véritable lien entre sport, valeurs de partage et de solidarité. La preuve en est, l’association ETHAP a bénéficié de notre tout premier programme Probono Booster, grâce au soutien de la Fondation du Nord afin de renforcer pendant six mois l’ingénierie et la mise en œuvre de son nouveau projet, ASARE. L’objectif de son projet ? Proposer un parcours de formation à des personnes allocataires du RSA par les salariés d’ETHAP, eux-mêmes formés à devenir tuteurs, tout en prenant en compte leur situation spécifique de handicap.

Pour voir le jour, le projet nécessitait cependant besoin des compétences spécifiques, qu’ETHAP ne disposait pas en interne : tout l’objet de ce programme Probono Booster, qui a fait courir nos volontaires ! Pendant ces six mois, une vingtaine de volontaires aux profils divers et variés (salariés d’entreprises, agents de la fonction publique, mais aussi un autoentrepreneur, un retraité, et un étudiant) ont donc enfilé leurs baskets et se sont passé le relais pour apporter gratuitement à ETHAP leurs compétences et expertise, en pro bono.

On court collectif !

Dans ce cadre, plusieurs formats d’engagement avec des missions spécifiques ont été opérés.

Le programme a débuté par la mobilisation de 10 volontaires sur une journée, soit un Marathon Probono, visant à définir les fondamentaux du projet et les chantiers prioritaires sur les 6 mois d’accompagnement. Nos volontaires sont ressortis exténués, mais ravis, de cette intense journée d’intelligence collective !

Deuxième étape du programme, un Trail Probono, durant lequel deux volontaires en binôme ont élaboré pendant 6 mois le parcours d’accompagnement des futurs stagiaires du projet (allocataires du RSA) ainsi que le parcours de formation des tuteurs salariés d’ETHAP, et préparé le lancement d’un test pilote du projet. Une belle endurance, qui explique la qualité des livrables produits et remis à ETHAP.

Nous restons dans la course avec un Sprint Probono, dont l’objectif était de bâtir en une demi-journée la stratégie de communication du projet, sur le podium, 5 volontaires motivés ! Durant ce format d’engagement, ont été priorisées puis caractérisées les différentes cibles du projet, ce qui a permis aux volontaires d’élaborer des messages clés pour chacune de ces cibles.

Enfin, Pro Bono Lab a joué les prolongations, en organisant un dernier Marathon Probono, où une dizaine de volontaires a eu pour missions de travailler d’explorer les partenariats et sources de financements possibles pour le projet. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, certain(e)s volontaires se sont même engagé(e)s sur plusieurs formats à la fois.

Bruno Decherf, Président d’ETHAP est revenu sur ce programme à la soirée de clôture organisée le jeudi 3 octobre dernier : « On a gagné facilement un an de travail dans la mise en place de notre stratégie ». La balle est désormais dans leur camp !

Des volontaires conquis

Catherine Spadavecchia, Chargée de mission chez EDF « Dans le monde dans lequel on vit, le fait de pouvoir bénéficier de la part de mon entreprise d’une journée en pro bono, c’est super, on a beaucoup ri et décompressé, on a utilisé nos compétences dans un contexte différent, donc très riche pour nous ».

Philippe Farge, Délégué Régional Nord-Est chez Renault : « J’ai d’abord considéré l’expérience avec curiosité et circonspection. Je me suis dit « c’est quoi ce machin ? ». J’ai très vite été séduit et conquis par la démarche. Je me suis alors réinterrogé sur les raisons de ce coup de foudre, il y en a deux :

– Cette démarche relève de la dramaturgie, on retrouve un peu l’unité de temps, de lieu et d’action qui sont propres au théâtre classique. On se retrouve un jour, à quelques personnes qui ne se connaissent pas, autour d’un projet commun avec l’impératif moral d’aboutir en un temps limité à un résultat. C’est très puissant !

– Tout comme le fondement de cette démarche. Ce n’est pas seulement un apport de compétences, on est là pour partager ses compétences, certes, mais on en ressort en se disant que c’est en fait une expérience de partage et de réciprocité. On a découvert des gens, un projet, le pro bono. On en ressort enrichi(e)s. J’ai terminé le Sprint et le Marathon en me disant que je deviendrai ambassadeur du pro bono, de la démarche et du projet ASARE au sein de mon entreprise et au-delà ».

Christine Peroy, coach RH  : « Si ETHAP a encore besoin de bénévoles et si je peux les aider sur du coaching, pas de souci, je suis prête à mettre à disposition mes compétences et mon savoir-faire ! ».

On clôturera ce beau programme par le mot de Jean René Lecerf, Président du Département du Nord et Président d’Honneur de la Fondation du Nord : « C’est un message de solidarité, de fraternité et d’espoir tout à fait exemplaire »