Après plusieurs semaines de collecte et d’analyse de données, dans un contexte de crise sanitaire inédit, Pro Bono Lab dévoile les résultats de son étude territoriale intitulée « Comment les entreprises s’engagent-elles en faveur du territoire des Pays de la Loire ? », réalisée en partenariat avec AG2R LA MONDIALE et le Conseil Régional des Pays de la Loire, avec le soutien de la CCI Pays de la Loire, et permettant d'actualiser les chiffres disponibles sur la pratique du pro bono au sein de ce territoire. 

 

Chaque année, par l’intermédiaire de son Observatoire du pro bono et avec ses partenaires académiques ou institutionnels, Pro Bono Lab actualise et agrège toutes les données de l’engagement par le partage de compétences (bénévolat/mécénat de compétences). Ces activités de prospective et de recherche, menées à travers plusieurs grands projets par an, en France comme à l’international via le Global Pro Bono Network, font toute la spécificité de Pro Bono Lab dans le paysage des acteurs institutionnels de l’intérêt général et opérateurs de l’engagement citoyen.  

Suite à l’ouverture de son antenne Grand Ouest en 2019, Pro Bono Lab a souhaité mener une étude territoriale visant à mieux connaître les pratiques existantes, les besoins et le potentiel de déploiement du pro bono dans le territoire des Pays de la Loire. En effet, il nous semblait fondamental d’apporter du concret face à nos premières intuitions, dans un territoire où les acteurs ont une tendance à coopérer et à s’engager qui semble plus développée qu’ailleurs.  

Le territoire des Pays de la Loire représente un écosystème historiquement engagé, attractif et en mutation, porté par une dynamique économique et créative indéniable. De nombreux réseaux RSE s’y sont construits, de belles initiatives solidaires s’y développent, le territoire fait figure de pionnier en matière de mécénat collectif. Par ailleurs, la question du sens au travail, de la marque employeur et celle de l’évolution des métiers et des compétences sont des sujets de plus en plus adressés par les acteurs économiques, par les acteurs de l’emploi, et par les acteurs associatifs. Alors, qu’en est-il réellement, notamment sur le sujet de l’engagement des entreprises en faveur de l’intérêt général ? 

Les Pays de la Loire représentent par ailleurs la 2ème région de France après la Bretagne en poids de l’Économie Sociale et Solidaire, avec plus de 13% de l’emploi total Observatoire de l’ESS-CRESS Pays de la Loire, d’après CLAP 2015. Le label “French Impact” a été décerné en 2019 aux territoires de Nantes Métropole et du Mans – Sarthe, venant saluer la dynamique portée par les acteurs en présence pour faire de l’innovation sociale un levier de développement du territoire. La région Pays de la Loire étant ainsi une terre d’ESS et d’innovation sociale, qu’en est-il des besoins des structures qui portent ce pan de l’économie, notamment de leurs besoins en compétences ? Se tournent-elles vers les entreprises pour développer des coopérations ?  

En effet, les initiatives de coopération territoriale entre les organisations de l’ESS et les entreprises dites “classiques” gagneraient de manière générale à se développer davantage. Encourager les partenariats et les coopérations entre ces différents acteurs constitue un des enjeux majeurs pour répondre aux défis collectifs du territoire. 

A travers cette étude territoriale, grâce aux données récoltées et aux nombreux témoignages que nous avons recueillis, ce sont tous ces sujets que nous avons souhaité explorer.  

Méthodologie de l’étude : 

Des questionnaires quantitatifs en ligne ont été administrés auprès de 92 entreprises et 131 structures à finalité sociale implantées dans les 5 départements des Pays de la Loire et interrogées entre le 8 janvier et le 5 mars 2020.  

Des études de cas ont été réalisées auprès de 21 acteurs clés du territoire : 9 entreprises, 1 fonds de dotation et 1 fondation d’entreprise, 2 réseaux d’entreprises, 4 structures à finalité sociale, 3 réseaux d’accompagnement des associations et des structures de l’ESS, et 1 acteur du bénévolat et du mécénat de compétences. 

Principaux chiffres issus de l’étude : 

Principaux enseignements de l’étude : 

Parmi les chiffres clés que nous pouvons retenir, il ressort que 76% des entreprises interrogées mènent des actions d’engagement citoyen et/ou de soutien aux associations et à la vie locale, un chiffre particulièrement important notamment au regard des pratiques observées dans d’autres régions. Interrogées spécifiquement sur le mécénat de compétences, les entreprises ont fait part de certains obstacles qui freinent le développement de cette pratique : manque de temps, de visibilité sur la pertinence des dispositifs, de moyens en interne pour le mettre en place…  

Pourtant, l’enjeu est de taille :  si 51% des associations / structures de l’ESS interrogées sont soutenues financièrement, 85% affirment qu’elles ont également des besoins en compétences. Une politique de mécénat de compétences via l’engagement des collaborateurs s’avère donc pertinent pour les entreprises souhaitant s’investir concrètement aux côtés de ces structures.   

Le travail de sensibilisation reste de fait primordial. En effet, malgré les prédispositions du territoire, un pourcentage encore significatif d’entreprises et d’associations manquent d’informations clés et d’arguments concrets pour sauter le pas et se lancer dans l’aventure du partage de compétences. Les acteurs intermédiaires, comme les collectivités territoriales, ont un rôle important à jouer.  

Les enseignements que nous pouvons tirer de cette étude et que vous pouvez dès à présent découvrir ci-dessous, nous permettront, avec tous les acteurs du territoire, de faire des Pays de la Loire une véritable “terre du pro bono”. 

CONSULTER L'ÉTUDE TERRITORIALE PAYS DE LA LOIRE - VERSION DE SYNTHÈSECONSULTER L'ÉTUDE TERRITORIALE PAYS DE LA LOIRE - VERSION COMPLETE

▷ Source : pro-bono.co, mai 2020.
▷ Auteure : Claire Bertin, Directrice Grand Ouest