Le 30 janvier dernier, Pro Bono Lab organisait sa première Soirée Annuelle en Hauts-de-France. L'occasion pour l'antenne de dévoiler la synthèse d'une étude territoriale intitulée « Comment les entreprises s’engagent-elles en faveur du territoire des Hauts-de-France ? », et d'actualiser les chiffres disponibles sur la pratique du pro bono au sein de ce territoire.

Menée par le Centre d’Expérimentation de Pro Bono Lab, en partenariat avec AG2R LA MONDIALE, la CCI Hauts-de-France, le Réseau Alliances, la CRESS Hauts-de-France et le Mouvement Associatif Hauts-de-France, l’étude « Comment les entreprises s’engagent-elles dans les Hauts-de-France ? » met en lumière les actions solidaires menées par les entreprises, en soutien à la vie locale et associative, et identifie les leviers et les obstacles au développement de ces pratiques responsables sur le territoire.  Elle s’intéresse notamment au.x rôle.s que peuvent jouer les salariés des entreprises dans l’accompagnement des structures à finalité sociale, tout particulièrement les associations.

Dans quel but ? Que les acteurs du territoire puissent s’emparer de ces résultats pour construire collectivement une réponse aux problématiques des Hauts-de-France et faciliter ainsi, dans les prochaines années, les pratiques de coopération entre entreprises et structures à finalité sociale, notamment en matière de pro bono et d’engagement citoyen.

Deux types d’enquête ont été menées : une consultation en ligne ouverte à tous, à laquelle ont participé 362 entreprises et 167 structures à finalité sociale implantées dans les 5 départements des Hauts-de-France ; une série d’entretiens semi-directifs menés auprès de 17 acteurs clés du territoire.

Principaux chiffres issus de l’étude :

Principaux enseignements de l’étude :

Le territoire des Hauts-de-France bénéficie, du fait de son histoire et de valeurs communes fortes entre ses acteurs, d’un très haut potentiel d’engagement citoyen. Face à des urgences sociétales vives et des fragilités telles que ses ruptures rurales ou sociales, le besoin de projets partagés à fort impact social se fait clairement ressentir. Pour ce faire, la coopération entre entreprises et structures à finalité sociale est une véritable piste, même si ce type de partenariats reste encore fragile et naissant.

Les acteurs de l’accompagnement semblent avoir un rôle essentiel à jouer pour rétablir le dialogue, par l’action, entre ces différentes parties prenantes territoriales ; ce pour faciliter la « sensibilisation », « l’inter connaissance », et le « cadrage » des dispositifs. L’un des principaux enjeux est « d’outiller les parties prenantes ». Le pro bono et l’engagement par le partage de compétences constitue une belle perspective de co-construction entre ces acteurs. D’ailleurs, l’étude révèle qu’un consensus fort se dessine autour de cette pratique : « le pro bono se présente comme une ressource clé et un levier d’engagement de demain en Hauts-de-France, mais aussi une opportunité d’agir face à une multitude de vulnérabilités recensées ».

Télécharger la synthèse de l'étude territoriale Hauts-de-FranceTélécharger la version complète de l'étude territoriale Hauts-de-France

▷ Source : Pro Bono Lab, février 2019
▷ Auteur : Ségolène Bunel, Directrice Hauts-de-France de Pro Bono Lab

▷ Crédit photo : Anouk Desury